L’Histoire

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Roquemaure

L’Office de Tourisme de Roquemaure , vous présente l’histoire de Roquemaure et de ses monuments : son château, son église et ses chapelles.

Le passé historique de Roquemaure est hors du commun.
Cette cité, véritable trait-d’union entre la Provence et le Languedoc, a toujours bénéficié d’une situation géographique très favorable.

Vous trouverez ci-dessous des informations sur l’origine du nom de cette cité, un résumé historique et une présentation détaillée du patrimoine architectural de Roquemaure et des environs.

 Origines du nom de cette cité

En 1096, dans ses lettres, Raymond VI, Comte de Toulouse, mentionne Rocca Maura.

Le 18 juin 1209 Raymond VI, à St-Gilles, s’engage auprès du pape à rejoindre la croisade, et pour gage de sa fidélité il lui remet sept de ses châteaux, et notamment le « castrum de Roccamaura ».

La « Chronique di Giovanni Villani », précise qu’en avril 1314, Clément V traversa le Rhône à Rocca Maura .

rocca maura 1C’est également au château de Rocca Maura, le 4 septembre 1376, que Catherine de Sienne se rendit à l’invitation du Duc d’Anjou.

rocca maura 2

« Essai de critique des Sources » par Robert Fawtier p. 185

 

Un manuscrit du XVIIème siècle des frères Récollets mentionne « Rupes Maria » et « Rupes Maurus »:

Rocca Maura 3

Le « Dictionnaire Géographique, Historique, Industriel et Commercial de toutes les communes de la France » de 1884, cite Rupes Maura comme origine du nom de Roquemaure. Nom qui fut abandonné pour celui de Rupes Maurus.

Le « Dictionnaire de la langue d’Oc, ancienne et moderne de 1847 » indique que l’adjectif : « Maur, Maura » signifie « Maure, noir, noire ». Tandis que le nom féminin « Maura » (maoùre) est un nom de lieu que l’on donne à des forêts obscures ou qui ont été telles dans l’origine. Telle semble être l’origine du nom de la « Roccamaura » à Estartit sur la Costa brava en Espagne.

En août 1539, François Ier signait, au Château de Villers-Cotterêts, une ordonnance préparée par le chancelier Poyet et qui traitait de nombreux sujets, imposant en particulier le français à la place du latin dans la rédaction des jugements et des actes notariés et faisant, d’autre part, obligation aux curés des paroisses de tenir des registres de baptême.

rocca maura 4

… Dès lors apparait le nom de ROQUEMAURE !

La Côte du Rhône

Roquemaure est situé sur la rive droite du Rhône, sur un territoire appelé: la « côte 9CDR bisdu Rhône »
Pour les anciens, le Rhône (comme les autres rivières importantes) était assimilé à une mer, et par conséquent ses rives à des côtes.
Le Rhône, frontière entre le royaume de France et le Saint Empire Germanique était la seule rive française. C’est pour cela qu’on la nommait : « la côte du Rhône».

 

Résumé historique

33chateauancien (1)

L’image est une copie de tableau non daté, présentant le nord du Château de Roquemaure

En 218 avant Jésus Christ, le jeune chef des armées carthaginoises, Hannibal, choisissait de franchir le Rhône avec toute son armée et ses fameux éléphants à Roquemaure. La bataille qui eut lieu contre les gaulois amassés sur la rive gauche du Rhône resta, durant l’antiquité, comme une réussite sans pareil de l’art militaire.

Dès le XIIème siècle, le château de Roquemaure était un des plus importants du Languedoc. Il ne reste aujourd’hui que quelques vestiges des murs d’enceinte, une tour circulaire dite « Tour de la reine » et une haute tour carré appelée « la tour des princes de Soubise ».
Clément V, 1° pape en Avignon, y décéda le 30 Avril 1314.

Au cœur de l’ancienne basse viguerie d’Uzès, appelée la « Côte du Rhône », Roquemaure a toujours vécu au rythme de sa production viticole.

imagesAu XIVème siècle, bénéficiant de l’influence des Papes en Avignon, le Port de Roquemaure devint le plus important sur cette partie de la rive droite du Rhône.
En 1737, les consuls de Roquemaure décidèrent de faire apposer les lettres C.D.R sur le fond de chaque tonneau des vins de la « Côte du Rhône », afin d’authentifier leur qualité supérieure. Ce fut la 1ère reconnaissance de l’actuelle appellation « Côtes du Rhône »

La collégiale Saint-Jean-Baptiste et Saint-Jean-l’Evangéliste de Roquemaure reste un remarquable monument de style gothique languedocien. Elle date du XIVème siècle.
Elle abrite également un orgue historique construit en 1690 par les frères Julien de Marseille, pour l’Église des Cordeliers à Avignon. Cet orgue fut installé à Roquemaure, peu avant 1800, pour le protéger des flammes vengeresses de la Révolution en Avignon. L’Orgue de Roquemaure a été entièrement restauré en 1989. Chaque année, un concert d’Orgues a lieu dans le cadre du Festival In d’Avignon.

Placide Cappeau 1 redim

Placide Cappeau

C’est aussi à Roquemaure que, le célèbre chant « Minuit, Chrétiens » fut créé par un poète local Placide Cappeau, sur une musique d’Adolphe Adam. Madame Emilie Laurey interpréta ce chant, le 24 décembre 1847, pour la première fois en la collégiale de Roquemaure.

Enfin, depuis le 25 octobre 1868, l’église de Roquemaure abrite les reliques de Saint Valentin, le patron des amoureux. Elles furent achetées par un riche propriétaire viticole en 1868 à Rome.
Depuis 1988, tous les 2 ans (années impaires), le week end le plus proche du 14 février, une grande reconstitution historique fait revivre ce temps fort de notre cité.

Les Armoiries

 

image007Elles sont doubles, il y a celles de GASTALAI et celles de l’ARMORIAL de NIMES.

Les premières se lisent ainsi : « D’argent, à trois rocs d’échiquiers de sable ».

Quant à celle de l’Armorial, telle qu’elles sont représentées:

« De gueules – 3 rocs d’échiquier d’or posés 2 & 1 – avec un chef posé d’azur chargé de trois fleurs de lys d’or ».